10 conseils de récolte et de consommation

  1. Si vous cueillez des champignons pour les manger, ne prenez que ceux que vous connaissez bien. La cueillette non lucrative est autorisée à raison d’une quantité de 1 kg poids frais par personne et par jour, toutes espèces confondues. La cueillette en groupe de plus de 3 personnes, dans le cadre d’excursions familiales ou collectives à but didactique, est autorisée à raison d’une quantité maximale de 3 kg poids frais par groupe et par jour, toutes espèces confondues. Notez que les récoltes à but commercial sont sujettes à autorisation du ministre ayant la protection de la nature dans ses attributions (Art. 5 du règlement grand-ducal).
  2. Si vous cueillez des champignons pour apprendre à les connaître, limitez-vous chaque fois  à quelques espèces, p.ex. 6. Il ne peut être prélevé que trois spécimens par espèce et par personne à des fins d’étude (Art. 5 du règlement grand-ducal).
  3. Pour apprendre à connaître les champignons, il est utile de participer à des excursions guidées. Essayez de retrouver les champignons vus ou cueillis dans un livre de détermination ni trop modeste, ni trop volumineux pour le début. Pour confirmer votre détermination vous pouvez vous adresser à un spécialiste (en général un mycologue amateur), p.ex. lors des permanences mycologiques organisées en automne à la Maison de la nature à Kockelscheuer.
  4. Cueillez les champignons délicatement et en entier, sans couper ou casser le pied, afin de pouvoir observer toutes ses caractéristiques. Ce n’est que quand vous serez sûrs de les avoir correctement déterminés que vous pourrez commencer à les nettoyer et à couper la partie du pied salie par la terre. Pour les champignons pouvant prêter à confusion, examinez bien chaque exemplaire individuellement.
  5. Laissez en place et ne piétinez pas les champignons qui ne vous intéressent pas. Ils jouent un rôle important dans la nature et sont précieux pour leur intérêt scientifique et pour leur beauté. En principe tous les champignons sont partiellement protégés: il est interdit d’en arracher, d’en endommager ou d’en détruire les parties souterraines (Art. 5 du règlement grand-ducal).
  6. Pour le transport de vos champignons utilisez un panier et ne les laissez pas macérer dans un sac en plastique.
  7. Pour votre plat, utilisez seulement des champignons bien frais et sans parasites (vers) ou moisissures.
  8. Evitez de ramasser ceux qui poussent le long des routes ou à des endroits qui pourraient contenir des substances nocives (métaux lourds, produits chimiques).
  9. En nettoyant vos champignons, enlevez la peau du chapeau des Bolets élégants, des Amanites rougissantes et des Agarics ainsi que les tubes ramollis des cèpes et autres bolets.
  10. Pour que votre plat soit digeste, veillez à une cuisson suffisante des champignons qui doivent rendre l’eau en excès et diminuer de volume. Ce ne sont pas vraiment des légumes mais plutôt des condiments qu’il faut éviter de manger en trop grande quantité et plusieurs fois de suite. Ces délices de la nature ne seront que d’autant mieux appréciés !

Société des naturalistes luxembourgeois